Montserrat

L’Escolania, l’école de musique de Montserrat, est la plus ancienne d’Europe et subsiste encore depuis le Moyen Âge. Créée sous la protection du monastère bénédictin au sommet de la montagne, comme tant d’autres au service des communautés et des cathédrales, dédiée au culte religieux, après beaucoup de vicissitudes et de transformations, elle offre aujourd’hui encore un service religieux au Sanctuaire.

L’histoire de Montserrat et celle de l’Escolania sont étroitement liées. Le lien est très étroit, au point que les pèlerins et visiteurs, lorsqu’ils se rendent au monastère et au Sanctuaire, sont déçus s’ils apprennent que l’Escolania n’y chante pas le Salve Regina et le Virolai.

La présence de jeunes chanteurs à Montserrat, confirmée par des documents depuis le XIIIe siècle, a toujours été très valorisée et appréciée des pèlerins : les garçons étaient chargés, en signe de dévotion, de chanter les litanies mariales ou le Salve Regina, ou encore une messe votive ou une messe des défunts. Ils écoutaient également volontiers les chants grégoriens ou polyphoniques des enfants de chœur et de la chapelle musicale pendant les offices liturgiques des festivités, tel qu’ils existent aujourd’hui encore.

Cette activité musicale ne pouvait avoir lieu qu’au sein d’une école, de six, douze, seize, vingt ou cinquante élèves, qui au fil des siècles s’est formée et transformée en fonction des besoins et des styles musicaux de chaque époque. L’école a toujours eu ses propres statuts, tout comme d’autres sections du monastère.

Au commencement elle était dirigée par des prêtres, et non des moines, puis peu à peu elle devint un vivier de vocations pour le monastère. Au début du XVIIe siècle, des moines anciens élèves de l’école, bien formés musicalement, se sont chargés de la direction musicale. Ainsi se créa ce que l’on peut appeler l’école musicale de Montserrat : elle-même s’autosustentait avec d’anciens élèves, faisant qu’il y ait une continuité, sinon de style, du moins d’esprit religieux. En même temps elle alimentait un grand nombre de chapelles musicales de cathédrales et collégiales de la péninsule, par la bonne qualité de l’enseignement musical. Les œuvres des grands compositeurs de Montserrat permettent de constater le haut niveau d’enseignement donné à l’école de Montserrat.

Des musiciens comme Marc, Cererols, López, Martí, Viola, Casanoves, Ferrer, Segarra, chacun en son propre temps et avec des styles bien personnels, font partie de la mémoire historique de l’école musicale de Montserrat. L’Escolania est actuellement une référence musicale non seulement en Catalogne mais également dans le monde entier. Les maints concerts donnés aux quatre coins du monde et les nombreux enregistrements discographiques ont aidé à la faire connaître. Actuellement, elle continue d’être un vivier de musiciens qui répandent dans toute l’Europe le bon renom de l’école musicale de Montserrat.