Tirant le Blanc

« Tirant le Blanc » est un roman de chevalerie écrit par Joanot Martorell (terminé par Marti Joan de Galba) et publié en 1490. C’est un des travaux médiévaux les plus connus de la littérature catalane.

Ce qui me semble intéressant, est que Miguel de Cervantes s’en est influencé. Il en a d’ailleurs introduit un passage dans son oeuvre « Don Quichotte », au chapitre 22. Ca sera à cette issue que le texte de Martorell se fera traduire en français pour la première fois.

En France, le roman est tres bien connue pour la raison suivante : à Nantes, il y a une place qui porte le titre du roman. Ca serait soit disant l’endroit où est né la mère du chevalier, et où il fut enterré avec son aimée.

Le roman fut adapté en film en 2006 par Vincente Aranda (version anglaise). Il l’a nommé « The Maiden’s Conspiracy ». Il avait 14 millions d’euros pour sa réalisation, mais le weekend d’ouverture, ils ne gagnèrent que 467 mille euros (en Espagne). Ils ont filmé à Madrid, Istanbul, Palermo, Grenade, Huelva, Barcelone et Valence. Le film reçu deux nominations en 2006 aux « Barcelona Film Awards »:

-Best Cinematography (José Luis Alcaine)

-Best Art Direction (Josep Rosell)

Ils n’ont cependant pas gagné.

Bibliographie:

http://en.wikipedia.org/wiki/Tirant_lo_Blanch

« Des vertus des personnages du Tirant lo Blanc et de leur appétit : réflexions sur le rôle de la nourriture dans l’œuvre de Joanot Martorell », Frédéric Alchalabi

http://en.wikipedia.org/wiki/Tirant_lo_Blanc_(film)

http://www.imdb.com/title/tt0448154/

Un nuage toxique au dessus de la Catalogne

Il y a plus ou moins une semaine, la Catalogne a subit une explosion dans un entrpôt de produits chimiques. Un grand nuage orange toxique s’est formé et a survolé six municipalités catalonienes pendants plusieurs heures, incluant Igualada, Jorba et Òdena.  Cette explosion a été causé par un mélange entre les produits chimique pendant leur livraison à Igualada.

Les services de sécurité on dû avertire aux citoyens de rester chez eux et de ne pas se mettre en danger et éviter de prendre des photos.

La bonne nouvelle de tout cela est que le nuage toxique ne peut causer que de l’irritation tel que les yeux qui piquent ou le nez qui coule. Ce n’est pas une situation trop grave, mais les enfants et femmes enceintes sont déconseillées de sortir de la maison jusqu’au retour à la normal. J’espère que ça n’arrive pas trop souvent pour eux.

 

http://www.theguardian.com/world/2015/feb/12/toxic-orange-cloud-spreads-over-catalonia-after-chemical-blast-spain

80,7%

2013-11-01-09-43-41-bulletin-de-vote

 

 

C’est le résultat obtenu en faveur de l’indépendance de la Catalogne vis-à-vis l’Espagne lors du vote symbolique de Novembre 2014. Malgré la victoire claire du oui, le fait que ce vote soit symbolique occulte les résultats probables advenant un réel référendum.

 Les relations avec Madrid

Pourquoi un vote symbolique plutôt qu’un réel référendum? La réponse se trouve dans la relation qu’elle entretient avec le gouvernement espagnole. En effet, ayant déclaré un référendum sur la sécession catalane comme étant anticonstitutionnelle, Madrid ne fournit aucun outil légal permettant à la Catalogne de consulter sa population. Corollairement, les résultats découlant d’un plébiscite n’auraient aucune force de loi.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement catalan a effectué un référendum symbolique. Cela signifie que, même si le résultat n’a pas force de loi, il envoie néanmoins un message à Madrid voulant affirmer que la population veut se prononcer sur la question constitutionnelle.

L’avenir nous dira si le gouvernement espagnol permettra à la Catalogne de faire un référendum concernant sa place au sein de la constitution espagnole.

Une prime à l’urne?

Cependant, le passé étant garant de l’avenir, l’enthousiasme des forces souverainistes catalanes risque d’entraîner une peine d’amour politique. En effet, Que ce soit durant les deux référendums québécois ou bien du récent référendum écossais, les forces pour le statut quo ont toujours été plus discrètes. Elles possèdent ce que nous appelons communément, la prime à l’urne. Ce qui veut dire qu’elles sont très discrètes en matière d’expression de leurs convictions dans l’espace public, mais très présentes lorsque vient le temps de s’exprimer au scrutin.

Bien sûr, ce n’est que des suppositions fondées sur les expériences passées, car encore une fois, l’avenir nous le dira.

Sources

http://www.lapresse.ca/international/europe/201411/09/01-4817217-catalogne-victoire-facile-du-oui-a-plus-de-80.php

http://www.liberation.fr/monde/2014/11/10/le-referendum-catalan-un-premier-pas-pour-les-independantistes_1140159

La Fundacio Institut Catala de la Cuina i de la Cultura Gastronomica

À la lecture de ce titre, vous vous demandez bien qu’elle fondation je vous amène encore à découvrir. Il s’agit d’une fondation privée à but non lucratif. Ses membres sont des professionnels de la restauration, des producteurs alimentaires ou des distributeurs.

La fondation a crée sa propre marque : Cuina Catalana ( la cuisine catalane). Il s’agit en fait d’une marque culturelle. Nous avons vu en cours que la cuisine catalane faisait partie du patrimoine immatériel de l’UNESCO. L’objectif de la création de cette marque était entre autre la prise de conscience et la différence de la cuisine afin de démontrer la richesse culturelle qu’elle constitue.

En 2006, ils ont constitué le corpus de la cuisine catalane. Cette étape a nécessité une compilation et une validation des différents moeurs gastronomiques et des recettes propres à la catalogne. En 2011, ce corpus a été révisé et augmenté. Un an après, il a gagné le premier prix du prestigieux concours: Gourmand World Cookbook.

La marque Cuina Catalana est aujourd’hui gage de qualité et certification de produit catalan.

http://www.cuinacatalana.eu/es/pag/marca-que-es/
http://www.cuinacatalana.eu/es/pag/marca-que-es/

http://www.cuinacatalana.eu/es/pag/marca-que-es/

L’émergence du rock catalan: quand la musique rime avec l’histoire

 

 

2011_09_17_IMG_2011_09_17_230225_d68sc004

 

Chaque peuple produit, à des degrés divers, des groupes rocks qui marquent leur génération. Il va sans dire que la Catalogne a fait de même. Cependant, ce qui rend le rock catalan particulier est que sa naissance est étroitement liée aux transformations politiques qui ont accompagné la fin de la dictature franquiste.

En Catalogne, les années 70 furent marquées par la décrépitude du régime franquiste. Un régime dictatorial où les revendications nationalistes des minorités étaient vite étouffées et ce, durant quatre décennies. L’affaiblissement dudit régime fut donc un facteur prépondérant ayant permis la création de ce style de musique. En effet, la scolarisation entièrement catalane ayant suivie la chute de Franco a fait en sorte que, durant les années 90, cette nouvelle génération pouvait fonctionner quotidiennement dans cette langue.

Le second facteur, en étroite connivence avec le premier, est l’émergence d’une jeunesse de plus en plus décomplexée d’être catalane. En effet, cette jeunesse était au diapason des grandes tendances rocks musicales du monde. Elle plaignait cependant le fait que la majorité de la musique rock était écrite en anglais ou en Espagnol. Le rock écrit en Catalan était inexistant. Un manque devait être comblé par des membres d’une société  ancrée dans la modernité, mais où le rayonnement de leur propre culture à travers la musique n’était pas au rendez-vous.

Le pari risqué que certains groupes catalans ont prit de chanter dans leur propre langue a connu un succès retentissant. En effet, l’apparition de nombreux groupes fut possible pour deux raisons: l’aide du gouvernement de la Catalogne et, surtout, une demande très positive de la part de la population face à cette offre musicale où peu osaient s’aventurer auparavant.

Il va donc sans dire qu’aujourd’hui, le rock d’origine catalane a une identité qui lui est propre et ce, malgré tous les risques qu’impliquent la composition artistique dans une langue vernaculaire.

 

Voici une chanson d’un des groupes les plus illustres de cette époque: Sopa de Cabra

https://www.youtube.com/watch?v=c8dxKscdx78

Sources

http://www.gencat.cat/culturcat/portal/site/culturacatalana/menuitem.be2bc4cc4c5aec88f94a9710b0c0e1a0/fr_FR/index155c.html?vgnextoid=bb5bb080776d6210VgnVCM1000000b0c1e0aRCRD&vgnextchannel=bb5bb080776d6210VgnVCM1000000b0c1e0aRCRD&vgnextfmt=detall2&contentid=fa3ec5bdf1378210VgnVCM1000008d0c1e0aRCRD&newLang=fr_FR

http://www.raco.cat/index.php/Catalonia/article/viewFile/171230/243331

 

L’or vert

La diète méditerranéenne (qui fait partie du patrimoine mondiale immatériel de l’UNESCO) préconise la consommation en abondance de fruits, de légumes, de céréales et d’huile d’olive ainsi qu’une consommation faible de viande et produits laitiers. Ce sont les Romains qui sont à l’origine de cette diète qui était basée sur la trilogie pain-vin-huile.

La production de l’huile d’olive est une pratique millénaire et remonte aux Égyptiens qui ont commencé la culture de l’olivier vers 2000 av J.C.  et utilisaient son huile à des fins surtout cosmétiques. Ce sont les Phéniciens qui ont introduit les oliviers et son huile dans la province Ibérique au XIème siècle av J.C. Les Romains et les Grecs ont permis son expansion à travers toute la méditerranée.

Aujourd’hui c’est l’olive Arbequina qui est utilisée en Catalogne pour la fabrication de l’huile, les oliveraies s’étendent sur une surface de  55 000 hectares (environ comme la ville de Québec). Ces olives donne une huile de très bonne qualité, très fruité et légèrement amère.

Olives_arbequines006

Ces oliveraies sont plantées au sud de Lleida jusqu’aux environs de Reus de Tarragone, sur les bords de la Méditerrané ainsi que dans la région de Girona. La production est divisée en quatre Appellations d’Origine Protégées, l’AOP de Les Garrigues, l’AOP Siurana , L’AOP de Terra Alta , l’AOP du Baix Ebre-Montsià et l’AOP de l’Empordà.

L’huile d’olive est plus diététique que le beurre qui est quasiment absent de la cuisine catalane. « L’oli d’oliva » occupe donc une place essentielle dans la gastronomie et entre dans la composition de très nombreux plats typiques et populaires comme le « sofregit » ou l’allioli. Le « sofregit » est une base pour beaucoup de sauces et de plats comme la paella ou la « salsa brava ». Cette préparation qui date de la cuisine catalane du début du XIVe siècle  est composé d’oignons de tomate et d’huile d’olive qui une foi prête est broyé pour donner une pâte épaisse.

La route des vins en catalogne est très prisée, mais saviez vous qu’il était également possible de faire la route de l’huile? Certain bâtiments de style moderniste datant du siècle dernier sont un vrai plaisir à visiter. De plus, lors des périodes de cueillettes (novembre, décembre et janvier), il y a de nombreuses  fêtes pour célébrer cette huile si précieuse.

Selon moi, la meilleure façon de déguster cette huile si délicieuse est le fameux « pa amb tomàquet », un morceau de pain frotté avec une tomate bien mure, un peu de sel et un bon filet d’huile.

 

Si vous désirez vous procurer de l’exellente huile d’olive catalane:

http://www.ccquebec.cat/web/index.php/olibec-huile-olive-catalogne

 

SOURCES

http://ca.wikipedia.org/wiki/Arbequina

http://www.azurever.com/barcelone/routes-de-l-huile-en-catalogne

http://ca.wikipedia.org/wiki/Oli_d%27oliva

 

«Jana Sterbak a Montserrat. Una presència»

janaJana Sterbak est une artiste québécoise d’origine tchèque reconnue pour ses œuvres à caractères controversées.  Elle s’inspire beaucoup du corps et de l’identité humaine et utilise des matériaux atypiques, tels que le chocolat, la viande, les cheveux, la pierre, etc. afin de créer ses œuvres. Elle est exposée à travers le monde autant en groupe qu’en solo.

Une de ses œuvres les plus connues «Vanitas – Robe de chair pour albinos anorexique», crée en 1987, montre un mannequin habillé d’une robe faite à base de morceaux de viande crue.  

«Vanitas a fait scandale au Canada, mais a rencontré un grand succès partout ailleurs et elle est sans cesse copiée ! Je crois que c’est une œuvre assez réussie – si je peux me permettre de dire cela – car elle se prête à quantité d’interprétations, depuis le non-respect des animaux élevés pour leur viande jusqu’au vieillissement et à la mort des individus, en passant par les rituels de possession, etc. Vanitas pourrait également évoquer les changements que le temps imprime à la perception des œuvres. Le jour du vernissage, quand on expose la robe, la chair est crue. Puis, la viande sèche et commence à ressembler au cuir ; elle devient alors acceptable. Cela est aussi vrai pour les artistes». – Jana Sterbak

Les photos de Lady Gaga présente au MTV Video Music Awards de 2010 sont devenues virales après que celle-ci se soit présentée sur le tapis rouge vêtue d’une «robe en viande».

sterbak3-vanitas1244985103Capture

 

Depuis le 27 novembre dernier, nous pouvons aller visiter l’une de ses plus récentes expositions au Musée de Montserrat : «Jana Sterbak a Montserrat. Una presència». Ce musée de Barcelone ouvrira ses portes au public jusqu’au 1er mars 2015, lui permettant de découvrir les œuvres de cette artiste montréalaise. Les thèmes abordés dans cette exposition sont, en autre, les préoccupations pour le corps humain et la cosmogonie.

Jana Sterbak a Montserrat

 

 

Bibliographie :

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/343892/arts-visuels-la-quebecoise-jana-sterbak-recoit-un-prix-du-gouverneur-general

http://ggavma.canadacouncil.ca/fr/archive/2012/winners/jana%20sterbak

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cjyy4gX/ryjdGjo

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jana_Sterbak

http://culturevisuelle.org/regard/archives/669

http://www.museudemontserrat.com/en/exhibitions/-/1/-/284

http://www.international.gouv.qc.ca/fr/barcelone/actualites/14839

http://www.biographie-peintre-analyse.com/2011/09/26/jana-sterbak-vanitas-robe-de-chair-pour-albinos-anorexique-1987/

 

La Seu d’Urgell

Se trouvant en plein coeur des Pyrénées catalanes, la Seu d’Urgell est la capitale de la région de l’Alt d’Urgell dans la province de  Lleida.

Ses racines daterait de l’âge du bronze et les romains y ont construits un petit village (Orgellia).

C’est une destination privilégiée pour les amoureux de nature et d’histoire.

Elle est connue pour sa grande cathédrale romane, unique avec ses détails d’inspiration italienne: Santa Maria d’Urgell. Elle est le siège du diocèse d’Urgell qui comprends aussi sept paroisses civiles de la principauté d’Andorre.  Son évêque avec le président de la République française est coprince d’Andorre.

Il ne faut pas rater le magnifique cloître et il y a aussi un musée diocésain d’Urgell qui offre une belle collection d’art médiéval.

Tous les mardis et samedis se tient un immense marché (depuis 1029) où l’on vend aliments, fruits, légumes, artisanats, vêtements, chaussures et autres articles. Le dimanche il y a un marché seconde main.

Pendant trois jours au début septembre à lieu la Festa Major de la Seu d’Urgell. Le troisième week-end d’octobre la Foire de Saint-Ermengol, au début juin le Mercat dels Canonges (Marché des Chanoines)… Voici quelques exemples d’évènements annuels.

Le parc aquatique du Segre construit en 1990 pour accueillir certaines compétitions des Jeux olympiques de Barcelone en 1992.  Il a acueilli deux championnats du monde de canoë-kayak. Il est possible de pratiqué le canoë-kayak, le rafting et l’hydrospeed.

Pas trop loin se trouve le parc naturel du Cadí-Moixeró, le plus grand espace naturel protégé en Catalogne.  http://parcsnaturals.gencat.cat/ca/cadi

Source:

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Seu_d%27Urgell

http://www.lleidatur.com/Tourisme/Visite/La-Seu-dUrgell/6796.aspx

 

La langue catalane

Nous avons vu en cours que le catalan était la langue de 10 millions d’européens. Il me semble alors intéressant d’étudier cette langue si populaire.

Le catalan voit ses débuts au Ve siècle lors de la chute de l’Empire Romain en Espagne. Il se base donc majoritairement sur le latin . Cependant, il continue à se former jusqu’au IXe siècle, ainsi se faisant influencer par le germanique et l’arabe.

Avec l’acquisition du Statut d’autonomie de la Catalogne en 1979, renouvelé en 2006, la Catalogne affirme  que le catalan est la langue officielle de la communauté (ainsi que de l’enseignement).

Le Statut d’autonomie de 2006 dit que:

« toutes les personnes ont le droit d’utiliser les deux langues officielles, et les citoyens de Catalogne ont le droit et le devoir de les connaître et de les utiliser l’une ou l’autre »

et que le catalan est

 «la langue utilisée habituellement et de préférence par les administrations publiques et les médias publics de Catalogne « .

Il est stupéfiant de dire que cet attachement à la langue catalane a toujours été present.

En effet, l’interdiction de la langue lors du régime de Franco ne fit que lui donner une place plus importante dans le cœur des catalans.

Those who would describe themselves as « Spanish » rather than « Catalan » appear to do so on linguistic grounds; those who see themselves  as equally Catalan and Spanish seem to do so on the basis of where they and their parents were born and their usual language.  – Jude Webber & Miquel Strubell i Trueta

La langue est tellement importante et personnelle aux catalans qu’ils ne se considèrent pas catalans par la position géographique de leur maison, mais par l’utilisation de la langue.

Si vous souhaitez approfondir le sujet , je vous propose une  vidéo (en catalan, sous-titrée en anglais) à caractère politique de l’écrivain Marius Serra sur le catalan et l’effet que peut avoir l’indépendance de la Catalogne dessus:

Sources:

http://www.gencat.cat/culturcat/portal/site/culturacatalana/menuitem.be2bc4cc4c5aec88f94a9710b0c0e1a0/fr_FR/index94af.html?vgnextoid=23885c43da896210VgnVCM1000000b0c1e0aRCRD&vgnextchannel=23885c43da896210VgnVCM1000000b0c1e0aRCRD&vgnextfmt=detall2&contentid=1174edfc49ed7210VgnVCM1000008d0c1e0aRCRD&newLang=fr_FR

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/catalan.htm

Livre: « The Catalan Language, progress towards normalisation », Jude Webber & Miquel strubell i Trueta.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=XyT70irqh5g

«Every child is an artist» – Pablo Picasso

lessonsh-Business-Life-Picasso-credit-Rex-943269d7-bb4d-46c3-8dd5-3421e83c3eb0-0-450x521Pablo Ruiz est né en 1881 à Malaga en Espagne. Son père œuvrant dans le domaine artistique, initie son fils au dessin et à la peinture dès son plus jeune âge.  À l’âge de 8 ans, Pablo réalise ses premières toiles.

En 1895, Pablo Ruiz, 14 ans, est admis à l’École des beaux-arts de Barcelone où son père vient d’être engagé comme professeur de dessin. Il maîtrise assez vite les techniques classiques de dessin et de peinture qui lui sont enseignées. Deux ans plus tard, c’est à l’Académie Royale San Fernando de Madrid qu’il poursuit son enseignement.  C’est en 1901, que Pablo Ruiz change sa signature pour prendre celle que l’on connait aujourd’hui : «Picasso», qui vient de sa mère María Picasso López.

L’œuvre de Pablo Picasso a été évolutif adoptant au fil du temps différentes techniques. Sa première phase fut celle où il utilise des couleurs froides et où le bleu est très dominant. On appelle cette période de 1901 à 1904 «La période bleue». Ses toiles représentent un côté sombre avec des thèmes mélancoliques PBcomme la mort et la pauvreté.

 

 

En 1905, il rencontre sa compagne et se tourne vers une couleur plus douce : le Rose.  Ses toiles se modifient exprimant un côté plus joyeux où l’on retrouve beaucoup de références au zoo et au cirque. C’est en 1906 que termine la période rPRose.

 

 

 

 

demoiselles d'avignonDe plus en plus intéressé par l’art africain, sa populaire toile «Demoiselles  d’Avignon»  marque le début d’un changement dans son style. C’est avec  Georges Braque qu’il crée un nouveau mouvement appelé le Cubisme.

 

 

En 1925, il change complètement de voie allant plutôt vers le surréalisme. C’est dans ce style que l’on reconnaît une grande majorité des œuvres de Picasso. Ses œuvres deviennent de plus en plus engagées représentant des événements diplomatiques importants. Son œuvre «Guernica», présentée pour l’Exposition Universelle de Paris, montre la barbarie et la cruauté présente lors des conflits de la guerre en Europe.

Guernica

 

 

 

 

«La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements, c’est un instrument de guerre, offensif et défensif, contre l’ennemi.» – Pablo Picasso

C’est à l’âge de 91 ans que Pablo Picasso, un des artistes les plus importants du XXe  siècle, décède après avoir produit près de 50 000 œuvres incluant tableaux, sculptures, céramiques, dessins, etc.

Bibliographie :

http://www.histoire-pour-tous.fr/biographies/3199-pablo-picasso-1881-1973-biographie-courte.html

http://histoiredarts.blogspot.ca/p/picasso-biographie-et-presentation-des.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pablo_Picasso