« Avec un sourire, la révolution » d’Alexandre Chartrand

C’est vendredi dernier, le 2 février, qu’était présenté, au cinéma Beaubien, le nouveau film d’Alexandre Chartrand: Avec un sourire, la révolution.

Le public offre un standing ovation au réalisateur à la fin du film

Dans ce documentaire, Alexandre Chartrand présente la lutte de la Catalogne pour mener son référendum sur la question de la souveraineté catalane: entre le moment où la loi affirmant qu’il y aura un référendum a été voté jusqu’au jour du vote – le 1er octobre 2017 – ainsi que des informations sur ce qu’il s’est passé aux principaux acteurs de ce référendum suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne.

Le réalisateur, Alexandre Chartrand

Ce qui frappe dans ce documentaire, c’est la position du gouvernement espagnol voir qu’il est prêt à tout pour empêcher la tenue du vote, allant jusqu’à envoyer la police agir violemment contre la population catalane qui agit pacifiquement face aux agents. Ce qui est très particulier est le silence total de la part des autres pays ainsi que de l’Union Européenne face à cette situation. D’autant plus que, il y a quelques années, lorsqu’il y a eu le référendum sur la souveraineté de l’Écosse, tous les pays d’Occident avaient établi leur préférence.

Le film présente la manière dont les indépendantistes catalans manifestent, avec joie et sourires, leur appui à l’indépendance de la Catalogne. Et il montre également la manière dont ceux qui s’opposent à la tenue de ce référendum font tout ce qui est en leur pouvoir pour essayer de l’empêcher ainsi que de faire peur à la population. Nous pouvons sentir que le gouvernement espagnol a peur d’une Catalogne libre et indépendante et il préfère que la Catalogne reste une région de l’Espagne.

Le film se finit en parlant des prisonniers politiques catalans. Il sera intéressant de suivre leurs procès qui doivent commencer bientôt. Les indépendantistes craignent que ces procès ne seront pas justes parce que le gouvernement espagnol va s’ingérer dans le système judiciaire pour donner une peine exemplaire aux politiciens catalans pour éviter qu’un autre référendum sur l’indépendance puisse voir le jour prochainement.

Dans une salle remplie, il y avait des politiciens québécois indépendantistes tels que Jean-Martin Aussant, Catherine Fournier, Martine Ouellette et Pierre-Karl Péladeau, ainsi que le président du Casal Català del Quebec (le Cercle culturel catalan du Québec) Èric Viladrich.

Le film est présentement à l’affiche au Cinéma Beaubien et au cinéma Quartier Latin à Montréal, au cinéma Le Clap à Québec et au cinéma Le Tapis rouge à Trois-Rivière. Il sera présenté au Ciné-Campus de l’Université de Montréal le 20 mars 2019 avec une projection spéciale en compagnie du réalisateur à 19h.

4 réflexions sur « « Avec un sourire, la révolution » d’Alexandre Chartrand »

  1. Marwan,

    Un excellent article qui non seulement résume à merveille les enjeux autour de la question du référendum en Catalogne, mais offre aussi un avant-goût d’un documentaire qui intrigue par son sujet et par la question qu’il soulève : comment revendiquer ses droits face à une adversité qui oppresse ?

    Je trouve que tu as su mettre l’accent sur le jeu d’opposition qu’établit Alexandre Chartrand, et plus particulièrement sur la dissonance entre le pacifisme des manifestants catalans et la violence policière à leur encontre.

    Ton article m’a sincèrement donné envie de voir le documentaire moi-même.

    Merci beaucoup!

    Mira

  2. Chapeau Marwan !

    Voilà un très bon article précis et pertinent sur les récents événements de la Catalogne en quête de son indépendance. Ce documentaire a dû faire réfléchir certains  »indépendantistes » dans la salle, à savoir si ce mouvement en vaut vraiment la chandelle.

    J’ai cru remarquer dans l’extrait vidéo que tu as ajouté, la violence gratuite que le gouvernement espagnol a infligé protestants qui agissaient en toute légalité. Cette censure et cette violence était-elle vraiment nécessaire ?

    Cette société ne l’a pas eu facile et m’inspire énormément parce qu’elle n’a jamais baissé les bras durant toute son histoire et aujourd’hui les Catalans sont toujours là.

    Beau travail!

    Javier García Areosa

  3. Excellent Article!

    Ton article est poignant, ce qui donne énormément le goût d’aller voir le film. En plus, grâce à ton extrait, on peut ressentir les émotions des gens du films, mais égalements de ceux qui laissent des commentaires. C’est totalement captivant et une source magnifique pour ceux qui veulent en apprendre plus au sujet de l’indépendance catalane.

    Ton article m’inspire pour mon travail de session, je t’en remercie.

    Gabriel Lavigne

  4. Marwan,
    J’étais aussi à cette première et tout comme toi j’ai apprécié le documentaire, même si j’ai trouvé que parfois, il manquait un peu de complexité dans le contenu. Ta réflexion sur le référendum en Écosse m’a apporté quelques réflexions à mon tour. Je pense que le fait que la majorité des gouvernements se sont fermé les yeux, pour ne pas donner des idées à d’autres régions indépendantistes, imagines si Trudeau aurait appuyé les Catalans, le message envoyer aurait probablement été le même que s’il aurait crié vive le Québec libre! En fait, la principale question est: Est-ce que prendre position contre les actes violent, c’est nécessairement prendre position pour l’indépendance. Il sera aussi très intéressant de suivre les évènements du Brexit, car l’Écosse pourrait refaire un référendum pour rejoindre l’Europe, il sera donc intéressant de voir comment l’Union Européenne réagira avec les Catalans. Est-ce que se sera deux poids deux mesures?
    Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *