«Més que un club»

Plusieurs clubs sportifs sont étiquetés avec un slogan qui les représente bien comme Le Canadien de Montréal, qu’on nommait à l’époque les glorieux pour leurs nombreuses Coupes Stanley. Cependant, une organisation en particulier se démarque des autres; il s’agit du FC Barcelone. C’est lors d’un discours pour la prise de possession que le président Narcís de Carreras a mentionné pour la première fois que le Barça était: « Més que un club ». Cette devise représente bien plus que le concept de l’équipe elle-même.

Camp Nou, Stade du FC Barcelone.

En effet, cette institution s’est engagée politiquement en 1908 lorsque que le fondateur suisse Joan Gamper s’est approché de plusieurs partis politiques catalanistes dans le but de préserver l’identité catalane. Cette approche a porté fruit puisque quelques années plus tard, le club a fait application pour la demande d’un statut d’autonomie pour la société catalane. Cela n’a pas plu à Francisco Franco, dictateur de l’Espagne de 1939 à 1975, qui pendant la tyrannie, a interdit et punit les institutions politiques catalanes. À ce moment-là, le club devient comme une sorte d’emblème contre cette dictature, de même que le stade qui devient l’un des rares endroits dans la ville ou l’on pouvait s’exprimer en toute franchise.

Premier maillot du FC Barcelone en 1903.

L’équipe sportive Barça a aussi quelque chose de spécial; elle est une institution sportive privée à but non lucratif, tout comme le Real Madrid, L’Atletico Bilbao et Osasuna. Cependant, la signification du Barça est beaucoup plus importante du point de vue historique, social et culturel. En ce sens, le FC Barcelone est l’une des représentantes les plus importante de la Catalogne et une vitrine inspirante pour le monde extérieur.

Sources : https://barcainside.com/il-etait-une-fois-mes-que-un-club/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Futbol_Club_Barcelona

https://www.lesechos.fr/17/07/2015/LesEchos/21981-078-ECH_plus-qu-un-club–une-association-qui-ne-peut-pas-etre-rachetee.htm

https://www.livingtours.com/media/catalog/product/cache/2/image/830×545/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/s/h/shutterstock_1059238616.jpg

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/Player_FC_Barcelona_1903_year.jpg

3 réflexions sur « «Més que un club» »

  1. Javier,

    Un excellent article qui, par sa clarté et sa précision, démontre à quel point le sentiment identitaire catalan imprègne non seulement les arts et la littérature – pour ne citer que quelques domaines – mais aussi le monde du sport.

    Je suis surtout frappée par le lien que tu soulignes entre foot et engagement politique : comme tu l’écris si éloquemment, le club de Barcelone est non seulement un objet de fierté nationale, mais une extension et un représentant du peuple catalan.

    Malgré ma connaissance assez superflue des équipes sportives (!), j’apprécie le côté informatif de ton article et ton inclusion d’un aspect historique qui vient souligner le rôle du sport dans la conservation d’un sentiment identitaire catalan.

    Merci pour ton article!

    Mira

  2. La position politique du FC Barcelone pour la culture catalane est excessivement intéressante. C’est un aspect qui fait que cette équipe est unique dans le monde. Tu as parlé des Canadiens de Montréal qui représente une fierté pour les Québécois et surtout les Montréalais. Par contre, les Canadiens – une équipe fondée pour les Canadiens-Français à l’époque – a perdu cette vocation aujourd’hui, alors que le FC Barcelone conserve son côté politique pour la culture catalane.

    Cela fait en sorte que les matchs opposant Barcelone au Real Madrid prennent une connotation politique en plus de la rivalité sportive qui existe entre ces deux grands clubs.

    Excellent article Javier!

    Marwan Saad

  3. Très bon texte Javier,
    Le petit historique que tu as fait est très complet. Je trouve aussi que le fait que le club a été fondé par un Suisse, mais que cela n’a pas empêcher le fait que le Barça est un représentant important de la culture catalane.
    Cela permet aussi de rappeler que cosmopolitisme et indépendantisme ne sont pas nécessairement opposé comme c’est souvent présenté.
    Ce club démontre clairement qu’il ait possible de s’approprier une culture s’en être né dans ce pays. Le club est donc un outil de diffusion culturelle important. Il serait intéressant de se demander comment est-elle diffusée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *