Un match du fc barcelone devant 0 spectateurs

La ville de Barcelone est reconnue pour sa culture, son architecture ainsi que son équipe de soccer qui est très populaire à travers le monde.

Le 1er octobre 2017, lors du référendum sur l’autodétermination de la Catalogne, le match qui opposait le FC Barcelone à l’équipe de Las Palmas pour le championnat espagnol a la particularité d’avoir été joué devant 0 spectateur.

La direction du FC Barcelone a décidé de ne laisser entrer personne à cause du climat tendu qui était présent dans la ville pour le vote. En effet, la police espagnole a agit violemment contre les Catalans qui allaient voter. Les Catalans agissaient de manière pacifique, alors que les policiers ont abusé de leur pouvoir en plus d’avoir enlever des urnes contenant des bulletins de vote.

Le FC Barcelone a fermé les portes du Stade – le Camp Nou – pour des raisons de sécurité. En effet, les amateurs barcelonais présents au stade lors des matchs lancent des chants pour l’indépendance de la Catalogne. Lorsque ça fait 17 minutes et 14 secondes que le match a commencé, les amateurs lèvent leur drapeau en l’honneur de la chute de Barcelone du 11 septembre 1714.

Lorsqu’on regarde des extraits du match, il s’agit d’une expérience particulière puisqu’on peut entendre les joueurs se parler dans le Camp Nou.

Faits saillants du match du 1er octobre

Le slogan du FC Barcelone est « Més que un club », donc « Plus qu’un club ». Le FC Barcelone représente une fierté pour la Catalogne. Cette décision du club est une conséquence directe de la violence usée par les policiers espagnols.

Le match s’est conclu par une victoire de 3-0 du club catalan.

Source: https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Le-match-fc-barcelone-las-palmas-dispute-a-huis-clos-en-raison-du-referendum/839023

3 réflexions sur « Un match du fc barcelone devant 0 spectateurs »

  1. Très intéressant, j’adore comment tu fais et démontre le lien entre les actions politiques au sujet de l’indépendance Catalane et les actions prises par FC Barcelone. On voit vraiment que dans tous les milieux, la Catalogne ne se laisse pas et continue à proclamer leur indépendance à 17 minutes et 44 secondes pour illustrer l’année 1744, ce qui se est extrêmement créatif et impressionnant à voir!

    Ton article est vraiment bien construit afin de faire des liens, ce qui permet de bien comprend la situation qui a été vécue.

    Gabriel Lavigne

  2. Je ne savais pas que le club avait pris la décision de fermer le stade cette journée-là. La vidéo du match donne un effet qui est presque surréaliste et cela autant dans l’image que dans le son, car pouvoir entendre le bruit des contacts entre les joueurs, mais aussi voir ce lieu mythique aussi vide lors d’un match ça n’a pas dû arriver souvent dans l’histoire du club.

    Je sais que le club a fermé le stade pour des raisons de sécurité, mais j’ai l’impression qu’on a puni la victime au lieu de punir l’agresseur. Je serais curieux de savoir si les Barcelonais et les Catalans se sont réunie dans les bars pour regarder le match ou si la situation politique à pris le dessus sur le foot?

  3. Voilà deux thèmes (sport et politique) qui reviennent souvent ensemble et ce, depuis 1908. Le sport, comme nous pouvons le constater, est un fidèle allier de la cause politique indépendante catalane. On serait porté à croire que ces deux sujets vont toujours de pair, mais comme tu l’as très bien décrit dans ton article, ce n’est pas toujours le cas.

    L’interdiction de laisser entrer les spectateurs pour ce match à été la solution la plus sensée parce qu’avec la tension qu’il y avait à l’extérieur du stade, un terrain de foot n’aurait pas été l’endroit idéal pour la suite des évènements. J’ai remarqué, en lisant ton article, que tu as souligné le lien très puissant qui est celui du peuple indépendantiste qui chante une composition musicale en l’honneur de l’indépendance à 17 minutes et 14 secondes lors des matchs au Camp Nou.

    Il est aussi intéressant d’enfin mettre l’accent sur ce qui ne s’entend habituellement pas lors des matchs réguliers et ce qui doit rester sur le terrain, selon les joueurs.

    « Visca Barça » et très beau travail Marwan!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *