ÉTUDES CATALANES + MUSICOLOGIE (2e CYCLE)

« J’ai complété une Maîtrise en musicologie à l’UdeM. »

« Mon mémoire porte sur la musique de ballet du compositeur catalan Roberto Gerhard (1896-1970). Dans le cadre de mes recherches, j’ai cherché à comprendre comment s’articulait son engagement envers la culture catalane à travers dans deux de ses oeuvres composées à la fin de la Guerre civile espagnole, soit Don Quixote et Pandora. Mon analyse a permis de montrer que Gerhard concevait une trame narrative musicale, qui, conjointement avec l’argument des ballets, permettait de donner une signification politique à ses deux oeuvres. C’est notamment l’usage ciblé de mélodies issues du folklore catalan qui sert de point de départ à l’élaboration d’une double lecture de ces œuvres : une signification faisant ainsi écho au contexte politique de la Catalogne des années 1930 pour Don Quixote et un récit qui renvoie à la Guerre civile, à la défaite des idéaux républicains et ultimement, à la diaspora catalane dans le cas de Pandora. »

« Les cours en études catalanes m’ont permis d’avoir tous les outils linguistiques et culturels dont j’avais besoin pour aller de l’avant avec mon projet. J’ai ainsi pu accéder à la littérature sur Gerhard publié en catalan, ce qui m’a permis de me distinguer au sein des spécialistes de Gerhard qui sont principalement des anglophones et des hispanophones. J’avais également une compréhension plus fine et nuancée de la spécificité catalane et du contexte historique dans lequel Gerhard a évolué, ce qui fait en sorte que j’ai plus rapidement saisi la portée symbolique et politique de Don Quixote et Pandora. »

« J’ai également profité d’un séjour d’immersion en Catalogne à l’été 2015 dans le cadre de mes études dans le programme de mineure en études catalanes. En marge des activités du stage, ce séjour m’a donné l’occasion de fréquenter le musée de la musique à Barcelone ainsi que le musée d’histoire de la Catalogne. Ces deux visites m’ont permis d’aborder la musique en Catalogne de manière différente en la replaçant dans son contexte culturel propre, puisque l’histoire de la musique telle qu’elle est très souvent enseignée aborde les compositeurs catalans comme étant des représentant de la musique espagnole. »

« En somme, la mineure en études catalanes m’a fait découvrir un champs de recherche vaste et encore très peu exploré en plus de faire grandir ma réflexion sur la musique catalane et espagnole. Cette étape a été déterminante dans mon parcours et continuera très certainement à orienter mes futurs projets de recherche. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *