La Médiathèque en études catalanes de l’Université de Montréal regroupe les mandats de centre de documentation de réference en études catalanes ainsi que d’archives de la communauté catalane du Québec. Ses trois principales collections documentaires reflètent ainsi ses différents mandats :
  • Collection universelle
  • Didactique CLE
  • Fonds d’archives
Le catalogue Gédéon (www.gedeon.cat) donne accès aux descriptions de plus de deux mille documents imprimés, audiovisuels et numériques qui font partie de la Collection universelle, de la Collection en didactique du catalan langue étrangère (CLE) et des Fonds d’archives.
On y trouve des livres, des journaux et des revues, des enregistrements sonores, des cédéroms, des DVD, des cartes et plans, des jeux, des publications gouvernementales, des livres électroniques et d’autres ressources en ligne ainsi que des collections spéciales constituées d’affiches, de cartes géographiques, de cartes postales, de programmes de spectacles, de livres anciens, de livres d’artistes et d’ouvrages de bibliophilie.
Quant aux archives de la communaute catalane au Québec, de nombreuses versions numérisées sont accessibles à partir du catalogue Gédéon et peuvent ainsi être consultées à distance.

Le catalogue GÉDÉON a emprunté le prénom de l’officier des troupes de la marine, arpenteur et pionnier de la Nouvelle France: Gédéon De CATALOGNE

Officier des troupes de la marine, arpenteur et pionnier de la Nouvelle France, Gédéon de Catalogne est l’auteur de plusieurs cartes, recueils et du premier projet de construction du canal Lachine.

Gédéon De CATALOGNE est né en 1662 du village d’Arthez (Béarn), en France. « Sa famille est vraisemblablement d’origine catalane et aurait fait partie de l’émigration catalane venue en Béarn à la suite du mariage de Guillaume de Moncade, seigneur catalan, au milieu du XIIème siècle, et de Marie, la vicomtesse du Béarn. » [1]

La catalanité de Gédéon de Catalogne relève toutefois de son alter ego littéraire. Le romancier québécois d’origine catalane Jacques Folch-Ribas, lui même émigré catalan en France avant son arrivée au Québec, le présente dans son roman La chair de Pierre, Éditions Robert Laffont (1989). Pour témoigner de son attachement au nouveau pays d’accueil (Nouvelle France), Gédéon de Catalogne fait référence à ses origines catalanes :

« Ce pays est beau et grand, il contient de l’espace pour qui en veut, les nations indiennes et la nôtre. Je ne veux pas retourner en France. C’est ici mon fief, je suis au commencement du monde comme l’était jadis mon ancêtre Guifré au temps du bon roi Charlemagne qui était blond comme les feuilles de bouleau à l’automne et pas si bon que l’histoire le dit et il donna un comté à Guifré qu’on appelait le Velu et voilà comment nous nous fìmes une terre et je m’en ferai une ici jusqu’à ce que Dieu me l’enlève pour la donner à mes enfants« . [2]

BIOGRAPHIE

« Gédéon de Catalogne vient en Nouvelle-France en 1683 comme officier des troupes de la marine et arpenteur. Il prend part aux campagnes militaires de 1684 contre les Iroquois, en 1686 contre les Anglais dans la baie d’Hudson, ainsi qu’à l’incursion d’Auger de Subercase contre Saint-Jean de Terre-Neuve en 1705 et à la défense de Québec en 1709 et 1711.

Cependant, on l’emploie surtout comme ingénieur et il surveille la construction de divers ouvrages de fortifications. En 1700, c’est lui qui conçoit avec Dollier de Casson le premier projet de construction du canal Lachine. [On doit] à Gédéon de Catalogne les cartes de trois «gouvernements» (régions administratives) de la Nouvelle-France, soit Québec, Montréal et Trois-Rivières. Il commence ce travail cartographique vers 1708. Ensuite il dresse des plans et des cartes de Montréal et dirige les travaux des enceintes de Montréal et de Québec.
Dans son Mémoire sur les seigneuries et habitation des gouvernements de Québec, Trois-Rivières et Montréal de 1712, Gédéon de Catalogne a composé le premier répertoire de la faune du Canada. Des dizaines d’espèces d’animaux, de poissons et d’oiseaux y sont répertoriés.
En 1723, il est nommé commandant de compagnie et ingénieur à Louisbourg. Il y décède le 5 janvier 1729. » [3]

Sources:
[1] De Catalogne, Bruno; La famille de CATALOGNE, article dans Généalogie et Histoire de la Caraïbe, Bulletin 83 : Juin 1996
http://www.ghcaraibe.org/bul/ghc083/p1662.html

[2] Folch-Ribas, Jacques; La chair de pierre, Éditions Robert Laffont (1989)

[3] Le Blant, Robert; Histoire de Nouvelle-France, TOME I, Les Sources Narratives du début du XVIIIe siècle et le Recueil de Gédéon de Catalogne, ÉDITIONS P. PRADEU

[4] Grand Québec : Gédéon de Catalogne

http://grandquebec.com/gens-du-pays/gedeon-de-catalogne/