Tous les articles par Laura Gallego

CHUPA CHUPS…La révolution d’un bonbon!

Chupa chups, sucette créé par le barcelonais Enric Bernat en 1958.

Qui n’a pas goûté ces fameuses sucettes ? Je pense que nous avons savouré, au moins une fois dans notre vie, de ce petit bonbon.

En cherchant parmi des inventions catalanes, je me trouve avec l’agréable surprise de que le créateur de cette marque qui transcende des générations marquant l’enfance de nombreuses personnes dans le monde entier, est né à Barcelone.

Je me souviens que mon oncle a voyagé aux États-Unis. Il nous a apporté comme cadeaux, aux plus petits de la famille, ces douces, rondes, petites et assez savoureuses lollipops. Ils étaient déjà très célèbres dans les années 2000 et rares en Colombie.

Quand je les ai eu dans mes mains, je n’ai pas réfléchi une seconde pour le découvrir. L’attente a été longue pour les goûter pendant que ma mère ouvrait le bonbon. Le moment est arrivé, mes papilles ont explosé avec émotion. C’était une fête à la fraise dans ma bouche, mon bonheur était énorme. J’étais heureuse d’avoir pu goûter le fameux bonbon des publicités télévisées.

Une idée d’Enric Bernat en 1958 marque le début de l’histoire de la sucette dans le monde. Dans son ingéniosité, il se pose la question sur ce qui manque sur la surface de la Terre et la réponse est un bonbon qui ne souillait pas les mains quand on le mangeait: « que ça soit comme manger un chocolat à la fourchette» a dit le célèbre créateur. Quand l’entreprise a débuté, le nom était Gol et ils ont proposé 5 saveurs sur le marché.

Après avoir été en vente pendant 2 ans, ils ont décidé de changer le nom. Chups a été choisi. Après la création du jingle “chupa, chupa un chups”, pour promouvoir la marque , l’homme d’affaires a connu un plus grand succès et adopte ce nouveau nom.

En 1968, ils ont concouru pour le prix de la meilleure publicité au monde à Lyon et gagnent.

À partir de ce moment, l’entreprise a grandi et méritait d’évoluer. Il a donc été décidé de changer le logo. C’était le grand peintre Dalí qui était responsable de le faire possible. Sur une serviette en papier ordinaire, il dessine une marguerite qui fait sensation et reste comme étiquette de l’entreprise.

La marguerite jaune, création original du célèbre Salvador Dalí.

La compagnie a pris son envol et est arrivée dans 164 pays. En 1977, le Japon y était le premier. Ils sont l’une des marques les plus célèbres d’Espagne et se lancent sur le marché avec différents produits: chocolat, jouets, méga bowlers et bonbons sans sucre, ainsi que commanditaire des plus grands concerts à Barcelone comme pour celui du Roi de la pop, Michael Jackson. Tout cela fait de cette marque une mode.

Comme curiosité: il y a même une éponge de mer qui s’appelle Chupa chups.

Après la succession de la société au fils du créateur, il la revend à la société italienne Perfetti Van Melle, qui est toujours le leader de la marque. Depuis sa création, 63 ans ont passé et elle est toujours en vigueur.

SOURCES:

Wikipedia, https://es.wikipedia.org/wiki/Chupa_Chups [en ligne]. Mise à jour le 06 novembre 2019. [consulté le 25 novembre 2019].

Wikipedia. https://es.wikipedia.org/wiki/Enric_Bernat [en ligne]. Mise à jour le 22 novembre 2019. [consulté le 25 novembre 2019].

La crème catalane : un dessert inoubiable.

http://www.mission-food.com/2018/10/barcelona-day-7-montserrat-oller-del.html

Pour les palais gourmands et sucrés, j’ai un choix qui va vous amener en haut du ciel. La crème catalane est un des mets sucrés incontournables dans votre assiette, ce n’est pas important si elle est faite à la maison ou en restaurant, ce qui est essentiel est son goût exceptionnel. La crème est faite avec des éléments très économiques et faciles à retrouver dans n’importe quelle épicerie. Il nous faut du lait, du jaune d’œuf, du sucre et de la farine. Cette belle combinaison fera un festin dans vos papilles gustatives.

Son origine est très ancienne En effet, la crème est déjà nommée dans des livres des recettes médiévales qui datent du siècle XIV (livre de Sent Sovi). C’est à partir de là, que la recette a suivi, selon l’époque, diverses substitutions dans leurs ingrédients. Par exemple, le choix de la farine de maïs, plutôt que l’amidon.

  En Europe, c’est un dessert populaire au risque des quelques changements, par exemple dans la saveur. La crème peut être utilisée pour farcir des tartes, ou d’autres pâtisseries. Le sucre peut être torréfié à l’aide d’une cuillère chaude par-dessus le flan crémeux. C’est la touche parfaite. En Catalogne, la crème est aussi devenue une glace accompagnée d’une confiture de jaune d’œuf brûlée, quel délice!

Une tradition plutôt religieuse 

Cette délicate beauté de la cuisine catalane est aussi appelée « crema de Sant Josep ». En effet, son nom réside pour fêter le jour de Saint Joseph, que dans la coutume catholique est le père adoptif de Jésus. Il est presque comme un rite de manger ce dessert le 19 mars, une journée avant le printemps, pour fêter aux hommes qui sont parents dans les familles ibériques et catalanes.

 J’ai hâte de reproduire cette merveilleuse recette à la maison. A continuation, je vous laisse le link de la video: https://www.youtube.com/watch?v=kH_1yjhiNOw&list=PLoRYCTMD8tdZSFV251n7uivZW_rA737qh

SOURCES: Wikipedia, https://es.wikipedia.org/wiki/Crema_catalana, [en ligne]. Consulté le 29 novembre 2019. Mise à jour le 20 septembre 2019.

Tradition de décembre en catalogne: une crèche et… un Caganer!

À la recherche des traditions catalanes, j’en ai trouvé une qui m’a laissé bouche bée, non seulement par la surprise qu’elle m’a donnée, mais du divertissement que cela m’a causé. La plupart des gens ne pensent guère à ces petits détails qui rendent un pays, une région ou une ville culturellement riche et diversifiée.

En décembre, nous pouvons trouver des crèches de différentes tailles, avec de nombreux accessoires et différents personnages. Ces derniers, appartiennent strictement à la naissance du fils de Dieu. Parmi les plus connus on retrouve Jésus, Marie ou Joseph, ainsi que des anges, des bergers et des moutons. En Catalogne, cette tradition change un peu et implique un personnage plutôt drôle : Le Caganer!

Ce petit personnage est un paysan vêtu de manière traditionnelle catalane : il porte un pantalon bleu, une chemise blanche et une barretina (chapeau rouge) et date de l’époque baroque, entre la fin du XVIIe et le XVIIIe siècle. Sa particularité est assez génial! le petit homme est dans la position typique pour faire caca… oui les amis! Il est assis, son pantalon est baissé (on peut voir ses fesses) et tout sous lui, un caca à terre. Dans la crèche, il est cachée derrière un arbre. Il faut mentionner que l’église est consciente et d’accord avec la place qu’il a dans le paysage.

 Il est apparu pour la première fois peint sur des carreaux, en tant que personnage, dans certaines histoires. Avec le temps, il a commencé à avoir une partie importante dans la crèche.

Cette tradition est attribuée à la conviction qu’elle donne de la chance et de la prospérité à l’année suivante, car les matières fécales sont un fertilisant pour la terre. En général, il est considéré comme une figure amusante.

Il y a beaucoup de variances et personnifications de ce petit homme. Des vedettes du football, des présidents ainsi que des chanteurs ont été créés en tant que caganer. Le petit bonhomme est un des favoris pour beaucoup, à tel point qu’il y existe une association, les Amics del Caganers, qui sont chargés de faire connaître cette tradition.

Vous savez maintenant quel nouveau personnage peut faire partie de votre crèche en décembre pour vous remplir de fortune et de prospérité!

Sources:

Ajuntament de Barcelona. Cultura popular. [en ligne] https://lameva.barcelona.cat/culturapopular/es/fiestas-y-tradiciones/personajes-y-elementos-festivos/caganer [consulté le 21 octobre 2019]

El Web de l’Associació Amics del Caganer. Mise à jour en 2019. [en ligne] https://www.amicsdelcaganer.cat/ [consulté le 21 octobre 2019]

Wikipedia. Mise à jour en 2019. [en ligne] https://es.wikipedia.org/wiki/Caganer [consulté le 21 octobre 2019]

FESTA DE SANT MEDIR : Une journée à ne pas manquer!

La naissance de cette belle tradition date du quatrième siècle, à Barcelone, plus précisément dans la municipalité de Sant Cugat del Vallès. Il y a deux personnages importants : Medir l’agriculteur et l’évêque chrétien.

La légende

Medir plantait des haricots sur sa ferme et vit, tout à coup, un moine passer à toute vitesse. Celui-ci évitait les soldats romains qui, à cette époque, persécutaient les chrétiens pour des raisons religieuses. Ce moine a forcé le fermier à ne pas mentir sur son emplacement si les soldats venaient le lui demander. Pendant que l’évêque continuait son chemin, les haricots que Medir avait semés fleurissaient. Quelque temps après, les Romains arrivèrent et demandèrent au fermier s’il avait vu le moine. Il dit la vérité, comme demandé. Le groupe de soldats ne le croyait pas. Pensant qu’il le protégeait le moine, ils ont capturé le fermier. Ils ont ensuite attrapé le moine, puis ont été torturés et tués ensemble. C’est pour cette raison que Medir est sanctifiée comme le saint des paysans.

Histoire d’un miracle

Au 19e siècle, Josep Vidal I Granès, un boulanger, pria le saint de le guérir de sa maladie. S’il guérissait, il promettait de visiter le Saint Medir à chaque année. Au bout d’un an, le miracle s’est produit. Le boulanger s’est rétabli et est allé en pèlerinage, le 03 mars, partant du quartier dans lequel il habitait: Gràcia. Il y a plusieurs versions de cette histoire Barcelonaise. Après son pèlerinage et en l’honneur de Saint Medir, le boulanger a distribué des haricots aux voisins et aux personnes qui l’accompagnaient. Dans d’autres versions, les gens parlent de l’utilisation de bonbons livrés de la même manière que les haricots.

L’important est que cette belle tradition, qui rend les petits et les grands très heureux, se poursuive et reste un incontournable.

Fête à Barcelone au XXI siècle 

Beaucoup de gens, bien que peu soient des touristes, se retrouvent dans le quartier de Gràcia à Barcelone, pour célébrer cette tradition qui a une particularité exquise : elle est remplie de bonbons! Oui, il y a des bonbons de toutes les tailles, de saveurs, et de couleurs. Beaucoup restent collées aux semelles des chaussures et aux roues des calèches. Des tonnes des bonbons sont lancés au public.

Quelques Curiosités…

  • Ce défilé a principalement lieu dans trois quartiers : Vila de Gràcia, Sarria et La Bordeta.
  • Il est divisé en défilé du matin et du soir
  • Les castells de chacune des villas inscrites participent à cette tradition 100 % Catalane.
  • « Les Colles » sont des camions et de calèches qui distribuent les tonnes de bonbons aux participants. Ils sont toujours distribués de la même manière grâce à l’organisation de l’événement et à un protocole établi.
Drapeau des Colla Sant Medir 1960- source: http://comenius-legends.blogspot.com

Le Corps du drapeau : composé de 3 coureurs, dont l’un porte le drapeau du Colle principal. Ensuite, le pèlerinage se poursuit sur des chevaux, des chars et des camions suivis par un troupe de musique traditionnelle.

Avant le défilé, il y a aussi la bénédiction des bonbons, organisée par la fédération principale. Il y a une messe pendant laquelle quelques paniers avec des bonbons sont présentés pour être bénis.

C’est une fête où vous pourrez profiter en famille et où des générations entières se rencontrent pour renforcer cette ancienne et belle tradition.

Sources:

Ajuntament de Barcelona. Cultura popular. [En ligne] http://lameva.barcelona.cat/culturapopular/es/fiestas-y-tradiciones/sant-medir [consulté le 21 octubre 2019]

Federació de Colles de Sant Medir. Mise à jour en 2017. [En ligne] http://www.santmedir.org/

[consulté le 21 octobre 2019]

Generalitat de Catalunya. Patrimoni festiu de Catalunya. [En ligne] http://patrimonifestiu.cultura.gencat.cat/Festes-i-elements-festius-catalogats-o-declarats/Altres-festes/La-festa-de-Sant-Medir

[consulté le 21 octobre 2019]

Wikipedia. Mise à jour en 2019. [En ligne] https://es.wikipedia.org/wiki/Fiesta_de_San_Med%C3%ADn

[consulté le 21 octobre 2019]