Tous les articles par Magdalena Pina Refugio

de la musique si puissante comme un élephant

Shuarma, Jordi Ramiro, Julio Cascan et Hugo Toscano forment le groupe de rock pop nommé Elefantes. Fondé à Barcelone, le groupe est actif depuis 25 ans déjà. Cependant, bien que ce groupe espagnol ait été éclipsé par d’autres genres musicaux, il vaut bien la peine d’en savoir un peu plus de ce groupe.

Bien que le groupe aurait commencé à sonner en 1994, il n’a pas été plus que reconnu comme un groupe local de Barcelone. Cependant, à l’année 2000, le musicien espagnol Enrique Bunbury écoute le groupe et décide de les aider avec la production d’un nouvel album.  Azul va voir le jour et va se proclamer comme un des meilleurs albums du groupe. Muni d’un rythme doux des guitares électriques ainsi que des lettres si touchantes écrites par le leader du groupe Shuarma, cet album c’est le travail parfait pour apprendre à connaître ce groupe barcelonais. « Azul » est aussi le nom du premier « single » de l’album, homonyme, et c’est dans cette même chanson que le chanteur Enrique Bunbury est en duo avec le groupe. Une mélodie très passionnante, très magique et accompagnée des simples paroles cela va être la combinaison parfaite pour voir le monde en bleu. De plus, la vidéo de cette chanson nous présente une petite histoire dont on peut comprendre que les souvenirs sont toujours là et c’est pour cette raison qu’il faut vivre chaque jour, car on ne sait pas ce qui nous attend demain.

Ensuite, cet album présente aussi des mélodies très intimes comme celle nommée « Me gustaria hacerte feliz », une belle chanson très acoustique et avec des chœurs féminins qui donnent beaucoup de force et passe d’une mélodie acoustique à une plus puissante. En effet, c’est ce que l’on ressent lorsqu’on veut que quelqu’un soit toujours heureux. On commence doucement jusqu’à ce qu’on arrive à notre objectif. Aussi, il faut parler sans doute du solo de guitare et du piano qui ferment la chanson, ces deux instruments essentiels pour Elefantes qu’aident toujours à bien conclure leur travail d’une façon puissante, mais sans laisser de côté la nostalgie.

Finalement, il faut dire qu’Elefantes n’est pas un groupe très commercialisé comme Rosalía par exemple. Le groupe ne compte qu’avec un peu plus de cinquante chansons réparties en cinq albums de studio. Malgré cela, pour une petite dégustation musicale du groupe catalan, je trouve que ces deux chansons pourront faire l’affaire et captiver l’oreille de tout ce qui veuille les écouter. 

Vidéo “Azul”: https://www.elefantes.net/wp-content/uploads/Elefantes-Azul-Vinilo-yoast-facebook.jpg

Wikipedia. Elefantes (banda). [En ligne] https://es.wikipedia.org/wiki/Elefantes_(banda) [Consulté le 22 octobre 2019]

Le monde de Game of Thrones à Gérone

Localisée au nord-est de l’Espagne dans la communauté autonome de Catalogne, la ville de Gérone est une des villes des plus intéressantes à visiter dans la Péninsule Ibérique. La beauté de cette ville est telle que les réalisateurs de la série Game of Thrones ont opté pour faire de Gérone une des principales locations pour recréer d’hallucinants endroits dont on a pu être témoins lors de la sixième saison émise par la chaîne HBO. Dans cet article, on pourra se promener dans cette ville aux quatre fleuves et connaître des endroits transformés pour recréer l’atmosphère mythique du monde de Game of Thrones.

La ville de Gérone
La rue del Bisbe Josep Cartañà vue comme une rue de la ville de Braavos

En effet, lors de la sixième saison, la série nous a montré la ville de Braavos, l’endroit où le personnage d’Arya Stark devrait s’apprêter à devenir « personne ». Le personnage devait passer des épreuves et des difficultés comme mendier dans des roues telles comme la rue del Bisbe Josep Cartañà. Cette rouelle est juste derrière la cathédrale et c’est pour sa simplicité médiévale pour la que cette roue a été choisie pour accompagner à la plus petite des Stark dans son entrainement.

Ensuite, un autre endroit qui a fait partie de l’univers du Trône de Fer, a été la Plaça desl Jurats. Bien que cette place ne date pas de l’époque médiévale, mais plutôt du XXe siècle, c’est un espace dont les habitants de la ville de Gérone profitent des spectacles de rue pour passer de bons moments. En revanche, bien que l’on parle de GAME OF THRONES, on sait déjà que l’on ne va jamais trouver une place où les personnages pourront bien s’amuser sans avoir des conséquences. C’est qu’arrive avec notre personnage Arya Stark qui est toujours à Braavos et assiste à une pièce de théâtre représenté sur cette placette et l’on est témoins de comment la jeune louve réalise le sort des membres de sa famille.

Finalement, on ne pouvait pas finir ce tour de Game of Thrones à Gérone sans dire que l’étoile gothique de la ville a fait son apparition dans une des scènes des plus importantes de la sixième saison de la série de HBO. Je parle sans doute de la cathédrale Sainte-Marie qui se trouve au sommet de la ville. Fait à partir du XIe siècle, le grand escalier et la façade de cette église se sont convertis pour représenter le Gran Septuaire de Baelor, localisé dans la capitale du monde du Trône de fer. C’est ici que la reine Cersei Lannister, la plus détestée de ce monde, a dû faire une « marche de la honte » pour s’expier de ses pêches. Cette marche consistait à se faire devant tout le peuple, le corps nu. Évidemment, cet épisode a marqué à tous les fanatiques de GOT. Plus tard, ce même personnage va prendre sa vengeance et va faire exploser cette cathédrale.

On peut donc conclure que Gérone est une ville magique partout où l’on se trouve. Cette fois-ci, je n’ai mentionné que quelques places à Gérone que l’on était métamorphosé pour nous transporter au monde de Game of Thrones, mais il reste encore d’autres places à découvrir qui ont fait partie de différents univers de séries et de films lesquelles font de Gérone une ville cinématographique.

Salta conmigo. “Ruta por la Girona de Juego de Tronos en 7 localizaciones”. [en ligne] https://saltaconmigo.com/blog/2017/01/ruta-por-la-girona-de-juego-de-tronos-en-7-localizaciones/ [consulté le 22 octobre 2019]

Girona emociona. “La ciudad histórica”. [en ligne] http://www.girona.cat/turisme/esp/monuments.php [consulté le 22 octobre 2019]

iTraveller.(1 novembre 2018) Girona – Game of Thrones. [en ligne] https://www.youtube.com/watch?v=ZQ6iYCHZQ-8