La Tomatina

La Tomatina
La Tomatina

C’est dans la province de Valence, plus précisément à Buñol (Bunyol en Valencien) que se tient tous les ans la célèbre Tomatina. Cette fête est très populaire en Espagne, mais aussi connut un peu partout à travers le monde. Chaque année, des milliers de touristes participent à cette bataille de tomates. Le village compte environ 9 000 habitants, mais lorsque la Tomatina a lieu, on peut compter jusqu’à 40 000 personnes dans le village.

C’est le 29 août 1945 que tout commença. Pendant un défilé sur la place du village, des Buñolenses, suite à une bousculade, se servent de tomates comme projectile. La police intervient, mais l’année suivante, c’est-à-dire le dernier mercredi du mois d’août, un groupe de jeune répète cette bagarre de tomates, mais cette fois-ci, avec des tomates pourries. Pendant plusieurs années, la Tomatina a été interdite. C’est en 1970, avec l’accord de la population que le maire réinstaure cette fête populaire. Depuis, la Tomatina a lieu tous les derniers mercredis du mois d’août.

C’est à 11h00 que sonne le début de la Tomatina. Plusieurs camions rentrent dans le village contenant des tonnes de tomates pourries. Les tomates que contiennent ces camions ne peuvent servir à la vente. De plus, les organisateurs écrasent les tomates, afin d’éviter les blessures. Jusqu’à 12h00, les participants se lancent des tomates créant ainsi des rivières et des piscines de jus de tomate!

Après la bataille, c’est le grand nettoyage. Les villageois lancent des seaux d’eau sur les participants et les camions de la ville nettoient les rues.

Les règles de la Tomatina sont les suivantes:

– Aucune bouteille de verre sur le lieu de la bataille

– Porter de vieux vêtements

– Il est interdit de tirer ou déchirer les t-shirts

– Il est recommandé de porter des lunettes de plongée

– Écraser les tomates avant de les lancer sur les autres participants

– Cesser de lancer des tomates dès que le signal de la fin se fait  entendre.

Fait cocasse: les participants portant un t-shirt blanc sont d’excellentes cibles pour recevoir plusieurs tomates!

C’est en 2002 que le Secrétariat général du Tourisme espagnol a classé la Tomatina comme fête d’intérêt touristique international.

Si vous désirez plus d’information, il existe une page officielle web de la Tomatina.

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bu%C3%B1ol

http://latomatina.info/

http://www.voyageurs-du-net.com/tomatina-bunol-bataille-tomates

Destino

En 1945, Salvador Dalí et Walt Disney se lancent dans la création d’un court-métrage nommé Destino. Malheureusement, le studio éprouve des difficultés suite à la guerre et la production est suspendue huit mois plus tard.

En 1999, le neveu de Walt Disney, entreprend de terminer le projet. Son équipe et lui-même se basent sur les planches à dessins que Dalí avait complétées avant que le projet soit avorté, afin de réaliser un court-métrage de six minutes.

Celui-ci nous transporte dans l’univers excentrique de Salvador Dalí et nous permet, pendant un bref instant, de contempler «le destin tragique de Chronos,  dieu grec du temps, désespérément amoureux d’une mortelle1».

Achevé en 2003, la première de Destino est présentée au Festival d’Annecy en France, où il remporte quelque prix. On peut le voir aujourd’hui dans quelques musées et expositions dont celle où j’ai découvert ce petit film : Dalí-Die Ausstellung am Potsdamer Platz de Berlin.

Prenez quelques minutes pour admirer le résultat de cette collaboration si ce n’est déjà fait.

1 L’incroyable destin de «Destino», petit film signé Disney et Dalí. www.télérama.fr

 

Bibliographie :

http://blogues.lapresse.ca/moncinema/siroka/2013/01/19/le-court-du-week-end-destino/

http://www.daliberlin.de/data/info_fr.pdf

https://www.youtube.com/watch?v=1GFkN4deuZU&t=181

http://radiodisneyclub.fr/insolite-walt-disney-rencontre-salvador-dali/

http://www.telerama.fr/cinema/l-incroyable-destin-de-destino-petit-film-signe-disney-et-dali,46418.php