Récit de mon premier choc culturel.

J’ai décidé pour terminer comme dernier article de vous partagez ma première expérience de choc culturel à vie (selon ma mémoire)! Enfant, tous les dimanches, je mangeais du délicieux lapin cuisiné par ma grand-mère catalane comme d’autres devait manger du poulet ou du rôti de boeuf. Mes grand-parents avaient une maison à Saint-Timothée, avec une immense cour, ils avaient acheté un supplément de terrain pour y faire un immense jardin et  ils élevaient des lapins dans le but de les manger (pratique pas très courante dans nos banlieues).  Pour ma grand-mère, c’était probablement la facçon la plus simple de pouvoir perpétuer les traditions culinaires de sa propre mère,  et pour mon grand-père (d’origine valencienne et andalouse) ce n’étais pas non plus une pratique illicite. De plus c’était très économique.

J’adorais la cuisine de ma grand-mère et je me régalais de son lapin, qu’elle apprêtait très bien, et de multiples façon. Mon préféré c’était le lapin aux champignons.

Alors ce fameux choc est arrivé un lundi matin des années 1980, alors que tous les camarades de classes à l’école maternelle racontent chacun leur tour leur fin de semaine. Et bien moi j’ai raconté, en gros : “Je suis allée chez mon papi et ma mamie dimanche, j’ai mangé du lapin”.  Stupeur dans la classe et réactions!!! Des petites filles pleuraient, je me suis fait pointer du doigt, certains on a évité de jouer avec moi cette journée là: J’étais la méchante fille qui mangeait du lapin! Il faut dire que ce n’était pas dans les habitudes alimentaires et que le lapin était l’animal domestique de certains de mes camarades.

Le soir à la maison, j’ai raconté mon expérience à mes parents et c’est là que j’ai eu la première fois conscience que mes origines n’étaient pas seulement différentes géographiquement mais aussi culturellement. Et que ça pouvait déranger.

De nos jours, les choses ont bien changées. On peut acheter du lapin dans de grandes épiceries, on en retrouve sur les menus de certains restaurants et je gage que Ricardo à du publier plusieurs recettes de lapin. Je ne choque plus personne quand je raconte cette histoire, qui est devenue mignonne.  Même qu’il y a quelques années, une petite fille qui pleurait dans les années 1980 est venue chez moi manger du lapin…

 

La fédération catalane de cyclisme

ciclismec Que vous pratiquiez le vélo de route, le tout terrain, les descentes, le cyclo-cross, le para-cyclisme ou le tourisme à vélo, la fédération catalane de cyclisme à plein de truc à vous offrir.

Cette fédération est régie par un conseil et par des lois, mais elle oeuvre pour tous ses cyclistes membres, Sa page web est une vrai petite mine d’or! Sur cette dernière, on y retrouve toutes les nouvelles du cyclisme classées par type de pratique, des informations sur les techniques, le calendrier avec tous les événements et de multiples renseignements sur les divers clubs qui en sont membres. Il est aussi possible de retrouver tous les résultats des compétions antérieures classés par date.

Comme tout organisme, la fédération offre de nombreux avantages à ses membres, notamment grâce à ses multiples partenaires. Passant d’entrées à prix modiques pour des parcs, de rabais sur les réparations et entretiens du vélo, d’offres alléchantes chez l’esthéticienne, de billets de spectacles, il y aura de quoi plaire à tout le monde.

De plus, la fédération offre des ententes avantageuses avec certaines assurances qui couvrent les blessures et les accidents.

Même si vous ne faites pas de compétition de cyclisme, je vous conseille quand même une petite visite sur la page web. Le contenu y est très intéressant et la présentation esthétique est attrayante. Aussi, si vous voulez vous procurer un maillot ou un gilet aux couleurs de la fédération, vous pouvez le faire grâce à la boutique en ligne!

Page webciclisme

 

Les relations Québec-Catalogne

Il a fallu le retour de la démocratie en Espagne pour que naissent les relations privilégiées entre le Québec et la Catalogne. Le fait que ces deux nations vivent à l’intérieur même d’un autre État a fortement contribué à leur rapprochement.

De nos jours, ces deux nations collaborent, en premier lieu, sur le plan politique. En effet,  nous pouvons voir sur le site du Ministère des relations internationales du Québec que l’écart le plus long entre chaque rencontre entre les gouvernements québécois et catalan est d’à peine trois ans . Les relations entre les deux gouvernements, toute allégeance politique confondue, est donc très important autant pour le Québec que pour la Catalogne

 

Outre les rencontres ministérielles entre ces deux territoires, le Québec et la Catalogne collabore également dans des domaines concrets tels que la culture, l’économie ou le tourisme. Si nous prenons pour exemple la coopération dans le domaine économique, plusieurs accords bilatéraux de coopération existent. Il y a notamment, de la collaboration en matière de biotechnologie ou bien dans l’édition.

La coopération dans le domaine culturel est le «vecteur le plus important de la coopération Québec-Catalogne» (Ministère des Relations Internationales et de la Francophonie 2015). Ils s’efforcent à faire rayonner leurs industries culturelles. Nous avons pu voir, notamment, des présentations du Cirque du Soleil ou de Wajdi Mouwad en territoire catalan

Bref, les deux territoires s’efforcent de maintenir des relations importantes étant donné leur ressemblance sur plusieurs aspects.

 

Source

http://www.mrif.gouv.qc.ca/fr/relations-du-quebec/europe/espagne/catalogne#culture

Le dernier exécuté

Salvador_Puig_Antich

C’est en 1974 que se produisit la dernière condamnation à mort en sol espagnol. L’exécuté en question fut Salvador Puig Antich, un militant antifranquiste et anticapitaliste catalan. Celui-ci a exercé ses activités au sein du groupe anarchiste intitulé le Mouvement Ibérique de Libération (MIL).

 Pris dans une embuscade

 Pour financer l’insurrection antifranquiste et la propagation des idéaux anarchistes, le MIL avait recours à plusieurs méthodes qui, bien qu’elles fussent plutôt hétérodoxes, concordaient avec lesdits idéaux anarchistes. Parmi celles-ci figurent les vols de banques auxquels Salvador Antich Puig a participé à quelques reprises.

Or, suite à de nombreux vols effectués avec succès, le MIL tomba sous la mire du régime franquiste. Pour contrecarrer cette organisation, la police franquiste a mis au point une embuscade visant à arrêter certains de ses membres. Cette opération ne s’est pas déroulée comme prévu et s’est terminée par un échange de coups de feu entre les policiers espagnols et les militants du MIL.

Cet échange de coups de feux a causé la mort d’un policier espagnol et à l’arrestation de Puig Antich. Bien que la police espagnole n’ait aucune preuve de sa culpabilité, il fut accusé du meurtre du policier et condamné à mort.

Un martyr malgré lui

La mise à mort de Salvador Antich Puig, en 1974, visait davantage à asseoir la légitimité du régime en place que de trouver un réel coupable. Ainsi, le jeune militant est devenu un symbole de la contestation antifranquiste malgré lui dans une Espagne aux prises avec près de quarante ans de dictature.

Pour les intéressés, voici la bande-annonce du film sur sa vie.

https://www.youtube.com/watch?v=bmMxcszQiCA

Sources

http://en.wikipedia.org/wiki/Salvador_Puig_Antich

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/spain-seeks-justice-for-final-victim-of-ailing-francos-garrotte-415202.html