La langue catalane

Au total, près de 430 millions de locuteurs parlent des langues romanes (latines). Lorsqu’on parle de langues romanes, ceci inclus le français, l’espagnol, l’italien, le portugais, le catalan et bien d’autres… En d’autres mots, le catalan vient directement du latin et il est aussi ancien que n’importe laquelle de ces langues. Le catalan compte près de 10 millions de locuteurs en Europe. Il est parlé dans quatre États de l’Union Européenne soit en France, Andorre, Espagne et en Italie.

Brève histoire de la langue catalane

Photo-for-OL-4-27-14-1080x675

Suite à la victoire de Franco et à l’instauration de la dictature, un nombre important de personnes décidèrent de quitter le pays. Bien que son usage ait été interdit par Franco, ce dialecte a continué d’être parlé en Espagne. Il était possible de repérer des gens de différents secteurs notamment des intellectuels et des spécialistes de la langue. L’exil qui suivit la fin de la guerre civile en 1939 entraina un accroissement notable du nombre des enseignants catalans dans les universités étrangères.  L’enseignement du catalan a acquis de telles proportions dans le monde que certains pays ont créé des associations regroupant les personnes qui se consacrent a l’enseignement et a l’étude de la langue et de la culture catalanes.  Malgré l’interdiction, le catalan est toujours resté une langue bien vivante. En 1978, elle est redevenue langue officielle en Catalogne, aux îles Baléares et dans la Communauté valencienne (sous le nom de valencien).

Le catalan et l’espagnol

Contrairement à ce que beaucoup pensent, il est erroné de présenter le catalan comme un dialecte de l’espagnol. Depuis le XVe siècle, il a subi l’influence du castillan c’est pourquoi, il est en effet possible de voir certaine similitude entre le catalan et l’espagnol. Par contre, si nous souhaitons réellement comparer la langue catalane aux autres langues romaines, nous noterions une plus grandesimilarité avec le français et le portugais qu’avec le castillan.  Il est donc important de savoir que le catalan et l’espagnol possèdent : une grammaire et une prononciation différente, un vocabulaire distinct, des règles orthographiques distinctes et une intonation complètement différente. En d’autres mots, il s’agit au final de deux langues complètement distinctes.

Voici donc un petit tableau comparatif qui démontre très bien quelques unes des différences entre ces deux langues :

Catalan Espagnol Français
Cadira Silla Chaise
Net Limpio Propre
Brut Sucio Sale
Got Vaso Verre
Finestra Ventana Fenêtre
Taula Mesa Table

 

J’adore apprendre de nouvelles langues et malheureusement, lors de mon séjour à Barcelone, je ne connaissais aucun mot en catalan. J’ai donc trouvé un mini vidéo, que je trouve très pertinent, dans lequel un jeune homme nous apprend 22 petites expressions catalanes utiles dans la vie de tous les jours. Si cela vous intéresse pour votre futur voyage en Catalogne, voici le lien :  https://www.youtube.com/watch?v=CufKMfQi19A !

Ann-Sophie Roy

Source:

http://eric.hurtebis.chez-alice.fr/catalan.htm

http://www.espagne-facile.com/catalan/270/

 

Restaurant les Pyrénées, fier point de rencontre des catalans à Montréal !

Restaurant situé en plein cœur du Vieux-Montréal, cet endroit vous   transportera en méditerranée, plus précisément en territoire nord-catalan. Vous y découvrirez, au-delà d’une cuisine raffinée et savoureuse, une ambiance chaleureuse. Moi et trois de mes amis sommes partis à la découverte de cette gastronomie pour y apprécier de nouveaux plats qui nous sont méconnus, mais aussi pour y comprendre une culture immense qui s’y rattache.

Après avoir mangé de bons plats que nous avons appréciés, nous avons discuté avec Jeremy, fier catalan d’origine, qui travaille au restaurant depuis plus de 4 ans. D’origine basque du côté de sa grand-mère, et catalane de ses parents, il nous a fait découvrir le côté historique et culturel du restaurant.

En premier lieu, l’endroit aborde fièrement les couleurs de la catalogne. Même de l’extérieur vous allez retrouver l’endroit facilement grâce à ses drapeaux catalan et français. Si vous appréciez le bon vin sachez qu’une sélection catalane s’y trouve avec des origines perpignanaises, entre autres. En lui demandant quels étaient les autres éléments rattachés à la catalogne, Jeremy a porté à notre attention plusieurs petits détails qui nous avaient échappés. Par exemple, le logo du restaurant, en plus de ses couleurs jaune et rouge, représente le pic du Canigou, sommet emblématique des Pyrénées situé dans le Conflent, vu du haut. (Comme sur une carte topographique). Avant de continuer dans la discussion, Jeremy a pris le soin de « nous payer la traite » comme on dit en québécois en nous faisant boire la boisson par excellence : le Muscat de Rivesaltes. Ce vin était autrefois servi durant les occasions spéciales et est de nos jours plus banalisé et se boit plus régulièrement. L’histoire ne s’arrête pas là. Le Muscat était le contenu, mais il manquait le contenant. Pour rester dans la thématique catalane, nous avons bu le vin dans un puru catalan. Ce genre de carafe a la particularité d’avoir un long bec verseur qui se boit à la main tendue (voir photos) directement dans la bouche. Une expérience amusante et inoubliable!

Lorsque je lui ai demandé quelle était la proportion de catalan versus de québécois qui fréquentait le restaurant, il m’a répondu qu’il y avait environ 2/3 de la clientèle qui était québécoise et/ou non d’origine catalane et l’autre tiers étant des gens de la grande famille catalane. Le premier groupe fréquente le restaurant pour y faire une découverte gastronomique tandis que le deuxième utilise le restaurant comme quartier général des catalans de Montréal. Des assemblées de groupes catalans se rencontrent annuellement ou bien lorsqu’un catalan établit au Québec reçoit sa famille en visite de la catalogne, pour ne pas trop les dépayser, les invites dans ce restaurant.

Entre temps, un des cuisiniers se joint à notre conversation pour partager sa culture. Aussi originaire des Pyrénées, il vient à point pour répondre à ma prochaine question. Je lui demande quelles sont les particularités qui rendent unique les plats de la catalogne du Nord par rapport à la gastronomie française en générale ou même du reste de la catalogne. Ce dernier et Jeremy sont unanimes : ce qui fait la particularité de leur cuisine ce sont leurs viandes. Les viandes ainsi que les produits de la mer font partis de l’alimentation des catalans et c’est ce qu’ils ont voulu transmettent à travers leur menu. La partie végétarienne de leur menu n’est pas aussi présente en catalogne, mais on m’a expliqué que, dans un souci de plaire à une clientèle plus large, qu’il fallait faire des ajustements. De plus, du fait que le restaurant se trouve au Québec et que certains produits se trouvent qu’en catalogne, ils doivent composer avec des contraintes de disponibilités des produits ainsi que de prix. Ils ont ajouté aussi que dans le menu il y manquait peut-être certains éléments auxquels ils auraient, eux, voulu retrouver. Ils pensent a deux plats en particulier, qui ne sont pas dans le menu, mais qui sont disponibles sur demande. Il s’agit des bols de picolat (boulettes de viande avec haricots) et d’un dessert incontournable : les bougnettes (type de beigne). Tous deux plats roussillonnais, ils seront vous charmer ! (parole de chef!)

En terminant, ça l’a été une expérience formidable tant pour nos papilles gustatives, que pour notre enrichissement personnel sur la culture catalane. Je conseil fortement ce restaurant si vous aussi vous voulez en apprendre plus sur la gastronomie des Pyrénées et de sa culture en générale. Ambiance décontractée et agréable, ce fut une très belle sortie entre amis.

ps:

Kim, Sabrina, Didier et Moi (Damien) avons tous essayé des plats différents et voici nos appréciations : 

Kim, tes appréciations sur le calmar farcis au boudin noir : «Délicieux! Un bon agencement des goûts. J’en aurais pris une deuxième portion!».

Sabrina, tes appréciations sur le confit de cuisse de canard : «Très gouteux! Une belle présentation dans l’assiette avec une portion raisonnable».

Didier, tes appréciations sur la quiche aux poireaux : «Savoureuse! L’accompagnement avec une salade se marie bien avec la pièce de résistance qu’est la quiche».

Damien, mes appréciations sur la morue grillée : « Excellente! L’assiette est très colorée et le poisson fond dans la bouche!».

En terminant, notre appréciation du dessert du jour, le sabayon aux pommes caramélisées : «Wow! Frais et léger, ça termine bien un bon repas!».

unspecified12unspecified13unspecified11unspecified9unspecified8unspecified7unspecified5unspecified4unspecified2unspecified3unspecified1unspecified10unspecified6unspecified