L’Exposition universelle de 1888

Du 8 avril au 9 décembre 1888, la ville de Barcelone accueille une Exposition universelle, la première à être organisée en Espagne. Cette édition porte sur le thème des beaux-arts, soit les formes les plus traditionnelles (peinture, sculpture, etc.), ainsi que sur celui des arts industriels, qui mélangent esthétique, technique et utilité. Ces deux thèmes sont plus qu’appropriés dans le cas de Barcelone, car la ville, tout comme le reste de la Catalogne, est en pleine période d’expansion économique, également marquée par un rayonnement artistique important : les années 1880 représentent à la fois la fin de la Renaixença et le début du modernisme catalan. D’ailleurs, l’Exposition universelle n’aurait sans doute jamais pu avoir lieu sans les importantes contributions financières des riches industriels de Barcelone, qui se sont regroupés dans un comité constitué par le maire de l’époque, Francesc de Paula Rius i Taulet, et auquel a notamment participé le célèbre poète Jacint Verdaguer.

Le site choisi pour y installer l’Exposition en est un très important d’un point de vue historique et symbolique, surtout aujourd’hui : il s’agit du Parc de la Ciutadella, justement aménagé pour l’occasion. Le terrain était alors vacant (mis à part le Palau del Parlament de Catalunya, un ancien arsenal, et quelques autres bâtiments) depuis 1868, soit l’année de la destruction de la citadelle, qui s’y était dressée pendant plus de 150 ans. C’est l’architecte Josep Fontseré, un ami d’Antoni Gaudi, qui est chargé du projet : il est aussi accompagné d’autres collègues, comme Josep Vilaseca i Casanovas, Lluis Domènech i Montaner, Antoni Rovira i Trias et Josep Amargos i Samaranch. Ensemble, ils donneront naissance à plusieurs édifices et monuments, comme l’Arc de Triomf, haut de 30 mètres, ainsi que le Castell dels Tres Dragons, qui servit alors de café-restaurant, et le Museu Martorell (géologie), le premier musée permanent de Barcelone.

Une légende populaire assez surprenante, mais aujourd’hui démentie, a même circulé au sujet des architectes engagés (ou non, dans ce cas-ci) pour le projet. En effet, l’ingénieur français Gustave Eiffel, selon ce que certains ont tenté de faire croire, aurait proposé aux organisateurs de l’Exposition de Barcelone un grand projet qu’il avait en tête, soit celui de la construction d’une grande tour métallique… Un projet de tour en bois de 200 mètres a toutefois bel et bien été proposé, mais il a été rejeté malgré l’engouement initial.

Au final, l’Exposition universelle de 1888, qui a rassemblé jusqu’à deux millions de personnes, a véritablement permis à Barcelone d’oublier son passé douloureux et de s’imposer en tant que grande capitale culturelle et industrielle du monde.

DiariOficialExpo-1053r.jpg
Affiche de l’Exposition universelle de Barcelone de 1888

 

Sources :

https://ca.wikipedia.org/wiki/Exposici%C3%B3_Universal_de_Barcelona

http://www.bie-paris.org/site/en/1888-barcelona

Crédit photo :

https://ca.wikipedia.org/wiki/Exposici%C3%B3_Universal_de_Barcelona