Le début du XXe siècle et le chemin vers la standardisation du catalan

Le tournant du XXe siècle a vu grandir en Catalogne un mouvement de revendication identitaire, et c’est tout naturellement par la langue que s’est exprimée principalement cette première grande phase de ce qui deviendra rapidement le catalanisme politique.

Cependant, cette langue, perçue comme vecteur d’un futur mouvement de masse d’identification à la culture catalane, formait, en dépit du nombre de locuteurs, une sorte de géant au pied d’argile. En effet, le catalan n’était pas encore une langue standardisée, et nul besoin de s’étendre sur le sujet pour comprendre comment cette dure réalité menaçait de tuer dans l’œuf les balbutiements du catalanisme politique.

Une standardisation du catalan s’imposait, mais deux mouvements eux, s’opposaient: d’un côté, les partisans d’une langue traditionnelle, fortement castillanisée et se basant beaucoup sur l’espagnol pour pallier les lacunes du vocabulaire à l’époque plus ou moins riche selon les domaines; de l’autre, des fervents défenseurs d’une sorte de démocratisation de la langue catalane, aux standards basés sur la langue parlée, avec des compromis pour y représenter les variantes régionales jusqu’à une certain point.

Finalement, les « traditionnaliste » ne sont pas parvenu à maintenir en vie leur projet d’une langue basée sur celle de la littérature, entre autres à cause d’un manque de diffusion de leur variante, souvent restreinte à des publications dans des domaines réservés à certains érudits, en littérature principalement. À cet égard, les Jocs florals étaient associés d’ailleurs à ce mouvement.

Emblème des Jeux floraux au XIXe siècle

C’est donc une forme de démocratisation qui s’est effectuée jusque dans les années 1930 en Catalogne, et plus tard dans les autres pays catalans, à une échelle moins importante toutefois. Avec des institutions dont l’Institut d’Estudis Catalans, la langue catalane s’est vue standardisée sur les plans de l’usage, de la grammaire, de l’orthographe et du vocabulaire, ce qui a grandement outillé le mouvement identitaire catalan, qui est parvenu à implanté une langue « achevée », pour ainsi dire, dans le système scolaire de la Deuxième République espagnole, soit de 1931 à 1936.

Logo de l’Institut d’Estudis Catalans

 

Pompeu Fabra, « père » du catalan moderne.

En bref, le premier tier du siècle représente une période clef pour la langue catalane, et il est clair que sans celle-ci, la diffusion de la culture et de la langue en Catalogne serait tout autre… pour ne pas dire, presque inexistante!

Sources :

http://www.laviedesidees.fr/Catalanisme-histoire-d-un-concept.html

http://www.academia.edu/4020822/Approche_à_une_comparaison_historique_entre_le_cas_catalan_et_le_norvégien_une_étude_de_cas_dans_la_standardologie

Images :

http://www.bnc.cat/var/bnc_site/storage/images/visita-ns/exposicions/la-primera-victoria-de-la-renaixenca.-150e-aniversari-de-la-restauracio-dels-jocs-florals-de-barcelona-1859-2009/6911-1-cat-ES/La-primera-victoria-de-la-Renaixenca.-150e-aniversari-de-la-restauracio-dels-Jocs-Florals-de-Barcelona-1859-2009_large.gif

http://locampusdiari.com/wp-content/uploads/2016/10/IEC_DosJunts_COLOR.jpg

http://blocs.xtec.cat/pompeu/files/2009/02/pompeu-fabra.jpg

Une réflexion sur « Le début du XXe siècle et le chemin vers la standardisation du catalan »

  1. Je serais curieux de savoir s’il y a eu une renaissance littéraire semblable à celle du XIXe siècle dans les années 1980-90. La langue qu’on commença à enseigner dans les écoles primaires était-elle la même que celle du début du siècle ? Était-elle restée en dormance pendant quarante ans ? Dut-elle s’adapter pour décrire des réalités différentes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *