L’art troubadouresque en Catalogne

L’art des troubadours, dont la présence est attestée en Catalogne à partir du XIIe siècle perdure jusqu’au XIVe et XVe siècle sur ce territoire, alors qu’elle disparaît presque complètement en Occitanie après la croisade des Albigeois. La pratique des troubadours s’était même étendue jusqu’au nord de l’Italie, mais l’usage de la langue d’oc est rapidement remplacé par la langue vernaculaire de la région, ce qui n’est pas le cas en terre catalane.

Cet art est avant tout littéraire, c’est pourquoi on conserve peu de trace de la musique qui devait accompagner cette poésie. On distingue néanmoins différents genres de chansons de troubadour dont:

canço: qui est une composition originale et dont le texte parle d’amour courtois (fine amor).

sirventès: qui est une chanson à caractère polémique et propagandiste reprenant un art connu dans le but de connaître une large diffusion.

tensó: c’est là un genre littéraire plus élevé, qui s’adresse aux trobadours directement puisque ce genre traite de débat autour des théories littéraires et la façon de composer.

On retrouve d’autres genres, mais ce sont le plus souvent des déclinaisons de la canço, qui adoptent un nom différent selon le caractère de l’amour qui est évoqué : amour d’un chevalier au loin,  lamentation d’un chevalier amoureux. Il y a même un genre spécifique pour l’amour déclaré à une bergère, la pastorèla !

Sur ce, voici un exemple de canço d’un toubadour catalan. Il s’agit d’une forme dialoguée avec prélude et interludes musicaux s’apparentant au genre de l’estampie.

 

SOURCES:

http://www.gencat.cat/culturcat/portal/site/culturacatalana/menuitem.be2bc4cc4c5aec88f94a9710b0c0e1a0/index0742.html?vgnextoid=b619d5e5d74d6210VgnVCM100000

http://oc.wikipedia.org/wiki/Trobador

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *