Le dernier exécuté

Salvador_Puig_Antich

C’est en 1974 que se produisit la dernière condamnation à mort en sol espagnol. L’exécuté en question fut Salvador Puig Antich, un militant antifranquiste et anticapitaliste catalan. Celui-ci a exercé ses activités au sein du groupe anarchiste intitulé le Mouvement Ibérique de Libération (MIL).

 Pris dans une embuscade

 Pour financer l’insurrection antifranquiste et la propagation des idéaux anarchistes, le MIL avait recours à plusieurs méthodes qui, bien qu’elles fussent plutôt hétérodoxes, concordaient avec lesdits idéaux anarchistes. Parmi celles-ci figurent les vols de banques auxquels Salvador Antich Puig a participé à quelques reprises.

Or, suite à de nombreux vols effectués avec succès, le MIL tomba sous la mire du régime franquiste. Pour contrecarrer cette organisation, la police franquiste a mis au point une embuscade visant à arrêter certains de ses membres. Cette opération ne s’est pas déroulée comme prévu et s’est terminée par un échange de coups de feu entre les policiers espagnols et les militants du MIL.

Cet échange de coups de feux a causé la mort d’un policier espagnol et à l’arrestation de Puig Antich. Bien que la police espagnole n’ait aucune preuve de sa culpabilité, il fut accusé du meurtre du policier et condamné à mort.

Un martyr malgré lui

La mise à mort de Salvador Antich Puig, en 1974, visait davantage à asseoir la légitimité du régime en place que de trouver un réel coupable. Ainsi, le jeune militant est devenu un symbole de la contestation antifranquiste malgré lui dans une Espagne aux prises avec près de quarante ans de dictature.

Pour les intéressés, voici la bande-annonce du film sur sa vie.

https://www.youtube.com/watch?v=bmMxcszQiCA

Sources

http://en.wikipedia.org/wiki/Salvador_Puig_Antich

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/spain-seeks-justice-for-final-victim-of-ailing-francos-garrotte-415202.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *