Pape Alexandre VI

 

 

 

 

Alexandre VI, a été pape de 1492 aa 1503.  Il se nommait Rodrigo, et était fils de Joffre Lanzol ou Lanzuoli et d’Isabelle Borgia, soeur du pape Callixte III; ne en 1431, a Xativa, Apres de Valence, mort le 18 aout 1503.  On a dit qu’il portait le nom de sa mère, parce qu’il avait été adopté par son oncle maternel; Ses biographes ne sont pas d’accord sur l’emploi de sa première jeunesse: les uns affirment qu’ils s’occupait de jurisprudence; les autres, qu’il était militaire; peut être avait-il étudié le droit avant d’essayer de la profession d’armes.  Quoit qu’il en soit, il opta finalement pour l’Eglise, déterminé  sans doute par l’accession de son oncle au siège apostolique.

C’est lorsque son oncle devient le pape de Calixte III, il nomme Rodrigue et un autre de ses neveux cardinaux.  Rodrigue ne tarde pas a être nomme vice-chancelier de l’Eglise, position qu’il occupe sous plusieurs papes et qui lui permet de jouir d’innombrables avantages financiers, d’amasser une fortune colossale, d’exercer un pouvoir considérable et mener un train de vie de grand seigneur.

 

Homme intelligent, orateur éloquent, mécène, Rodrigue sait parvenir a ses fins.  Il entrent un certain nombre de relations illicites, desquelles naissent bon nombre d’enfants, dont quatre de la même maitresse, qu’il garde toute sa vie.  Bien que réprimande par le pape Pie II pour sa propension aux divertissements les plus dissolus et aux plaisirs effrénés Rodrigue ne change pas.  En plus il est soupçonné aussi d’avoir empoisonner les cardinaux les plus riches pour s’emparer de leur héritage.

Un soir de l’été 1503, s’étant invites chez le cardinal Adriano Castelli pour diner a la fraiche, le pape et son fils Cesar sont pris de malaises. Le premier va y succomber, le second en réchapper,  Qui sait s’ils ont tenté d’empoisonner leur hôte mais bu par erreur dans les coupes qui lui étaient destinée?

 

Alexandre VI apparait comme le plus amoral de tous les papes de la Renaissance, ce qui n’est pas un mince compliment.  Mais ce fut aussi et avant tout un fin politique et un homme d’Etat d’envergure.  (Alban Dignat)

 

http://www.herodote.net/Alexandre VI Borgia 1431 1503-synthese-500.php

http://www.cosmovisions.com/AlexandreVIPa;e.htm

 

 

Castells et Castellers de Montreal

Un castell (chateau en catalan) est une manifestation culturelle traditionnelle de pays catalans consistant a bâtir une pyramide humaine de six a dix étages de forme et organisation bien définies.  Son origine proviendraient d’anciennes danses pratiquées dans le Pays Valencien (moixigangues).   Ces tours se composent de castres qui se juchent sur les épaules les uns des autres en une succession d’étages pouvant atteindre jusqu’à dix niveaux!  Les valeurs de ces pyramides sont courage, confiance, volonté, determination, esprit d’équipe et respect.

 

A la difference d’autres symboles catalans, comme son drapeau, son hymne ou la sardane, les castells n’ont pas été interdits sous la dictature franquiste.  Apres le retour de la democratie, les castels reviennent a la mode au milieu des années 1980.  Les castells ont été inscrits au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 2010.

 

Castellers de Montreal sont un des pincipaux représentants de la culture catalane au Quebec.  Nee d’une passion partagée tant par de Quebecois que des Catalans resident a Montreal, la jeune equipe travaille a l’enracinement local du fait castelier et de ses valeurs.

 

Son activité gravite autour de la construction de ces tours humaines (castells), une pratique sportive a la fois culturelle et sociale, tout en favorisant le travail d’équipe et les relations interpersonnelles entre ses membres.

 

Les Castellers de Montreal ont été fondes en juillet 2007 par des Quebecois et des Catalans installes a Montreal.  L’objectif est d’établir le fait castelier au Quebec.  Depuis ses debuts, les Casteliers de Montreal bénéficient de l’aide du Cercle culturel catalan du Quebec et son parraines par les Castellers de la Vila de Gracia.  En 2010, les Castellers de Montreal ont officiellement intégré les statuts du Cercle culturel catalan du Quebec pour en devenir une constituante technique.

 

Le groupe a réussi a former les structures suivantes:

  • 4 de 6 avec acotxaneta
  • Pilar de 4
  • Torre de 5
  • 3 de 6 fins a dossos

Super de voir que cette fameuse tradition peut être pratiquee ici au Quebec.

 

https://globetrottersreporters.com>castells….

https://en.wikipedia.org/wiki/

Castellwww.castellersdemontreal.info/

 

Pierre le Grand

Portrait de Pierre le Grand

Pierre le Grand naquit à Valence en 1240. Il fut le premier fils ainé de jacques 1er, le conquérant, qui épousa une seconde fois Yolande de Hongrie. Destiné à être le successeur de son père en Catalogne depuis 1243, Pierre le Grand fut nommé procureur général en 1257, après la division de 1243. En 1258, il assiégea et prit le château de Hostoles, puis fit exécuter le turbulent Ramon Guillem de Òdena en 1261 pour démontrer son refus contre toute tendance à l’anarchie féodale dans son gouvernement de la Principauté. En 1262, Il obtint Catalogne, Aragon et Valence après le dernier testament de son père et épousa Constance de Sicile. Le 16 Novembre 1276, il fut couronné roi à Saragosse.  En 1281, Il entama sa politique étrangère d’alliances suite au mariage de sa fille Élisabeth avec le roi Denis 1er de Portugal et continua en 1282 une telle politique avec la promesse de mariage de son fils ainé Alphonse (futur Alphonse II de Catalogne) avec la princesse Élionor, fille d’Édouard 1er d’Angleterre.

De plus, le 31 Mars 1282, suite à la révolte de la population sicilienne à Palerme contre l’occupation française de leur territoire, sous le règne de Charles d’Anjou (Vêpres siciliennes), Pierre II le Grand aida les Siciliens avec une armée de 15000 Almogavres sous le commandement de Roger de Llúria. Une telle intervention catalano-aragonaise eut comme conséquence le passage de la Sicile sous la protection de ce royaume. Cependant, une nouvelle croisade française fut dirigée par le Pape Martí IV qui excommunia Pierre le Grand et soutint le candidat français au trône de la Sicile. Toutefois, devant l’aide des Almogavres et de Roger de Llúria, cette croisade française fut soldée par une défaite suivie d’une épidémie chez les troupes françaises.

La défense de Sicile par les Almogavres contre l’invasion des troupes françaises.

Il mourut à l’ âge de 45 ans au palais royal de Vilafranca del Penedès entre le 10 et 11 Novembre 1285 suite à une maladie. Il fut enterré dans le monastère royal de Santa Maria de Santes Creus de l’Ordre du Cister, comme il l’a demandé dans son testament en 1282. Après sa mort, son fils ainé Alphonse hérita de  la couronne catalano-aragonaise et Valence alors que Sicile passa aux mains de son fils cadet Jacques 1er.

Tombe gothique de Pierre II de Catalogne-Aragon, le Grand, au monastère de Santes Creus.

Sources :

https://www.enciclopedia.cat/EC-GEC-0050110.xml

http://pagines.uab.cat/pere-II-restes/content/pere-ii-el-gran-1240-1285

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_III_d%27Aragon

Crédit photo :

https://www.enciclopedia.cat/EC-GEC-0050110.xml

http://pagines.uab.cat/pere-II-restes/content/pere-ii-el-gran-1240-1285